STATION CHAMPBAUDET
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 

LA STATION CHAMPBAUDET
d'après
EUGÈNE LABICHE

Comédie nocturne en plein air
Adaptée et mise en scène par Jean-Marc Doron
LE SPECTACLE EST SUIVI D’UNE COLLATION
Les 15-16, 21-22, 28-29 juillet 2017 à 21h30
et les 3-4-5, 10,11-12 août 2017 à 21h30
à la Grille Dorée, Chanteloup, 37400 Amboise
Adresse GPS : 917, avenue de Chanteloup, 37400 Amboise
Réservations : 02 47 30 49 52
mail : tdnuit@wanadoo.fr

PRIX DES ENTRÉES – COLLATION TOURANGELLE COMPRISE • PLEIN TARIF :15 € • TARIF RÉDUIT : 12 € (étudiants, chômeurs, groupes+10, adhérents TdN) • ENFANTS – 14 ANS : 8 €


LA PIÈCE
Paul Tacarel est un architecte qui a judicieusement
pris pour cliente une veuve, Mme Champbaudet,
qui est la voisine de sa maîtresse, Aglaé, une femme
mariée.
La veuve s’amourache du jeune homme, qui, au
prétexte de construire un mausolée funéraire à son
défunt époux, la visite avec assiduité. Pourtant,
Tacarel ne fait que patienter chez elle, attendant
impatiemment le signal de sa maîtresse pour la
rejoindre, une fois son mari parti.
Cette visite quotidienne, c’est sa station, son arrêt
« La station Champbaudet. Dix minutes d’arrêt ! »,
dit-il ironiquement. Pour communiquer avec Aglaé,
il souffle dans une petite trompette, sa maîtresse
lui répond par des airs de piano. Voilà qui suffit
à déranger la vie du voisinage et à créer un grand
nombre de quiproquos.


LE SPECTACLE
Pour sa quatorzième année de programmation
estivale, le Théâtre dans la Nuit a choisi de présenter
La Station Champbaudet d’après Eugène Labiche.
L’auteur a imaginé un vaudeville trépidant qui ne
laisse jamais le spectateur en repos. De situations
irrésistibles en rebondissements imprévus, on sort
de ce spectacle tout ébouriffé de tant de malice.
Nous avons choisi d’adapter cette farce virevoltante,
en respectant l’esprit de l’auteur, pour démontrer
que cette dernière, loin d’être teintée de parfums
surannés, restait d’une réjouissante actualité.
Labiche prouve ainsi qu’il est un très grand auteur,
parfois injustement ignoré (On connait mieux ses
héritiers Courteline et Feydeau qui ont pourtant
copieusement pillé les trouvailles de leur Ancien).